Les bilans d’orientation scolaire et professionnelle

Fort de mon expérience en centre d’orientation scolaire et professionnelle privé, je réalise des bilans d’orientation approfondis, en face à face, au sein de mon cabinet à Nancy.
L’objectif d’un tel examen est d’aider un adolescent, voire un jeune adulte un peu perdu dans son parcours, à entrer dans une démarche de projet et à construire son avenir en connaissance de cause.

Quel est le bon moment pour un bilan d’orientation ?

Ce type de bilan s’avère pertinent dès lors qu’un véritable enjeu se fait jour.
On peut notamment y songer avant un choix de filière, de section ou une réorientation, scolaire ou professionnelle.

Ce bilan peut être réalisé :

  • En 3e, quand le collégien envisage un baccalauréat professionnel ou un apprentissage, mais sans savoir vers quel métier se diriger, ou s’il n’est pas sûr de ses motivations.
  • En 2de générale, pour déterminer la filière la mieux adaptée au profil de l’élève : choix des futurs enseignements de spécialité dans la perspective d’un baccalauréat général, ou choix d’un baccalauréat technologique car les formations proposées sont nombreuses.
  • En 1re ou en terminale, afin de mettre en œuvre un projet post-baccalauréat cohérent, c’est-à-dire en adéquation avec les centres d‘intérêt, la personnalité, les valeurs, les prédispositions et les compétences de l’élève.
  • À l’issue d’un baccalauréat professionnel, technologique ou général, si un changement de parcours apparaît nécessaire.

Quel est l’intérêt d’un tel bilan ?

Il existe à l’heure actuelle une multitude de formations initiales ou continues et il est souvent difficile de s’y retrouver.

Cela engendre stress et anxiété chez les élèves et leurs parents. Dans ces conditions, beaucoup de jeunes retardent le plus longtemps possible leur choix ou se maintiennent dans des filières généralistes. D’autres se déterminent un peu au hasard, au fil des tendances égrenées dans leur entourage et dans les médias.

Or, se tromper de voie peut coûter cher, financièrement et psychologiquement. Parfois, c’est l’estime de soi qui en prend un coup. Souvent, le jeune se retrouve démotivé et découragé, faute d’autre perspective.

Un bilan d’orientation doit être vu comme un outil d’aide à la décision. L’objectif est de dresser un profil personnel du sujet, avec ses points forts et ses fragilités.
L’adolescent profite ainsi d’un regard extérieur et neutre sur ses potentialités, sa personnalité, ses motivations et son parcours.

Comment se déroule un bilan d’orientation ?

Un bilan d’orientation est scindé en 3 phases et dure entre 3 et 4 h au total.

  1. Un entretien, destiné à mieux connaître l’élève ou le jeune adulte, son entourage, ainsi que ses performances scolaires.
  2. Une série de tests et de questionnaires individuels, d’une durée de 2 h environ. Ils permettent de bien cerner les motivations profondes du sujet, sa personnalité, son implication dans les études ou la formation en cours, ainsi que ses intérêts professionnels.
  3. Une restitution des informations collectées, d’une durée de 1 h 30 environ. Elle est suivie d’une ou plusieurs propositions d’orientation (études ou formation professionnelle). Quels sont les différents scénarios possibles pour atteindre l’objectif souhaité ?

L’entretien, les tests et la restitution ont lieu dans la même demi-journée. La présence des parents est requise pour la 1re et la 3e phase.

Un compte-rendu manuscrit du bilan d’orientation est remis à la fin.

 

 

 

Retour haut de page